les compagnons du Destin

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 



 Tchîîîîp!! 
 
 
Première Vision
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   les compagnons du Destin Index du Forum  .::. ______Les compagnons  .::. Histoire des Compagnons.

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Matsiak
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2010
Messages: 301
Localisation: Capitale mondiale des vins de bon goût.

Message Posté le : Sam 10 Juil - 13:58 (2010)    Sujet du message : Première Vision Répondre en citant

Sanlioc se leva, satisfait. Les Douze lui avaient envoyé ses premiers suivants, et ces derniers s'étaient déclarés prêts à le suivre en toute circonstances pour sauver le monde du désastre imminent. Car il n'en doutait pas, le monde courrait à sa perte... Seulement, avec la naissance de sa compagnie et fort du soutien de ses nouveaux amis, il saurait l'empêcher et permettre l'avènement d'un âge nouveau et doré. Il s'étira, et s'habilla, vérifiant que ses dagues étaient bien ajustées, et
sortit de la chambre de l'auberge que les Douze, dans leur grande bonté (au grand dam du propriétaire de l'établissement) lui avaient alloué, et se prépara à rallier le bar, à l'étage en dessous, ou l'attendaient les siens.
L'escalier était trop fourbe, et le Sram y trébucha, dévalant les marches tête la première, sans avoir le temps de comprendre pourquoi ce tofu perfide se trouvait dans ses pattes à ce moment précis...
Dans l'éclair de douleur qui suivit sa chute, et alors que ses yeux troublés de larmes s'obscurcissaient encore, dans cette seconde ou il vit l'infra-noir cher au coeur d'un grand homme (cette couleur que l'on apperçoit brièvement lors d'un choc violent juste derrière la douleur), les Douze profitèrent de cet instant pour lui envoyer une Vision afin de le guider dans sa quête divine:

"Il est une créature maléfique, le "Ni Lui Ni Nous", qui rôde non loin de la cité d'Astrub, menaçant ses habitants, servant les fidèles du Dragon de la Nuit afin de répandre tristesse et chaos, malheur et dégoût dans les terres que nous protégeons. Tu dois le vaincre et nettoyer le monde de cette horreur en Notre Nom! Obéi-nous, toi que nous avons choisi, et participe ainsi à Notre Gloire Eternelle!"

Reprenant ses esprit, sanlioc se redressa sous les quolibets des clients de la taverne, et chercha ses suivants, le regard fier de celui qui se sait guidé par une volonté supérieure. Il les vit devisant près du bar, l'attendant sûrement, et les aborda:
"_Mes amis, commença-t-il d'un ton emphatique, Les Douze m'ont parlé, et voici leur message..."

Et il leur conta sa Vision, observant leur intérêt manifeste avec bienveillance et lorsqu'ils se levèrent indignés et prêts à terrasser la sinistre créature, il commanda une tournée pour célébrer le début de leur quête qui, il n'en doutait pas, les mèneraient aux lauriers de la Gloire.
C'est alors avec plein d'entrain (légèrement ivre) et une nouvelle bosse, accompagné de ses fidèles compagnons, que l'élu partit à la recherche de la Bête. Ils étaient quatre, car quatre ils devaient être. L'élu, le Guide saint, Porteur du Message Divin marchait en tête, suivi de près par trois de ses apôtres: Aloonaa la Bienfaitrice, fille de la Lune, guérisseuse des âmes et des corps, Matsiak l'Invocateur, qui a le pouvoir de communiquer avec les créatures de ce monde, et Gryff le Chanceux, manipulateur des probabilités.

Ensemble, ils parcoururent les bois sombres et dangereux au nord de la cité. Traversant maints buissons épineux, et affrontant les périls effroyables cachés dans les ombres grandissantes du soir tombant, ils suivirent la piste du mal, remontant les traces, évitant les pièges que la Bête avait mis sur leur route. Car elle devinait leur présence, ausi sûrement qu'ils sentaient la sienne, relents de pourriture et de vilenie. Ils avançaient prudement, peu à peu, se protégeant les uns les autres, affrontant les seides du Mal quand ils s'opposaient à leur progression. lorsque la terrible créature, aux abois, se servit d'un cours d'eau pour brouiller son passage, ils comprirent qu'elle était proche.

Ils redoublèrent de prudence, prêts à bondir à la moindre alerte, sachant qu'une bête chassée est plus dangereuse encore. Les bois étaient silencieux. Les animaux retenaient leur souffle, ne voulant pas briser la concentration de ces quatre héros qui voulaient libérer la région du joug terrible de la Bête...


SOUDAIN!!


Là, en face d'eux, les yeux luisants à la clarté lunaire, le poil hirsute et un rictus mauvais au "visage", elle se dressait, fière et puissante, se moquant du Guide et de ses disciples. Puis dans un hurlement à glacer le sang, elle bondit sur la petite troupe. Dirigeant ses compagnons d'un ton ferme et assuré, Sanlioc le Guide força la créature à se mouvoir comme il l'entendait en piègeant la zone du combat, et Gryff ferma le cercle en bloquant la Bête, confiant courageusement sa survie à
Dame Chance. Aloonaa permit à ses compagnons de dépasser leurs propres capacités en appelant la puissance de la Lune, et Matsiak lança ses alliés animaux dans la bataille.

La lutte fit rage, longtemps, et les bois résonnaient des cris du "Ni Lui Ni Nous" et des compagnons, lorsque d'un revers de patte terrible, la Bête propulsa Gryff contre un arbre l'assomant sur le coup! Ses compagnons, horrifiés, sentirent une fureur nouvelle grandir en eux, et lançèrent une ultime charge comme un seul être contre le "Ni Lui Ni Nous", afin d'en finir à jamais.

Une seconde, la Bête sembla accuser le coup, et ses yeux méprisants se posèrent sur les héros. Puis sa forme se brouilla peu à peu, et la peur naquit dans son regard. Il commença à s'effriter, le pouvoir maléfique qui le maintenait en vie s'échappant de ses blessures, et il tenta fébrilement de le retenir dans d'inutiles efforts. Enfin, son cri d'agonie s'éteignit lentement, et le calme revint dans les bois d'Astrub alors que le vents balayait ses restes.

Sanlioc et ses deux compagnons valides se précipitèrent alors aux pieds de Gryff, encore inconscient, son corps brisé ramassé sous un arbre . Aloonaa, épuisée par le combat, prit sur elle et réussit malgré tout à le maintenir en vie, sous le regard inquiet et concerné du Sram et de l'Osa.
Le jeune Eca ouvrit les yeux, et, voyant ses camarades et nulle trace du serviteur du mal, leur sourit faiblement:

"_N... Nous avons réussi, n'est ce pas? "fit-il faiblement, le visage ravagé par une expression de douleur.
"_Oui, courageux ami.." le remercia le Guide."Grâce à ton dévouement, et à ton sacrifice, nous avons pu renvoyer la Bête dans les Abysses d'ou elle est issue. Que ceci soit le symbole de ma reconnaissance envers toi, et la preuve de ta fidélité à notre cause." ajouta-t-il en refermant un pendentif à tête d'ours autour du cou du blessé.
"_Laissez le respirer, maintenant!" déclara Aloonaa d'un ton docte. "S'il étouffe, ca ne l'aidera pas! Il a besoin de calme, et il nous faut rester ici jusqu'à ce qu'il puisse bouger de lui-même. La Lune est puissante, mais même son énergie bienfaisante ne peux remplacer totalement le repos dont il a besoin! Montez donc le bivouac pendant que je prend soin de lui!"

Installant les tentes et le petit feu qui les réchaufferait pendant les heures nocturnes, Sanlioc et Matsiak devisaient sur leur récente victoire. Tout cela avait été trop simple et ils en arrivèrent à la conclusion qu'elle ne pouvait qu'avoir été menée ici par un être encore inconnu, mais sûrement fidèle au dragon de la Nuit. Gryff ne pouvant encore bouger, ils créérent un abri au dessus de lui, l'installant du mieux possible pendant qu'Aloonaa continuait de lui prodiguer des soins. Grâce à
elle et à sa maîtrise de l'énergie positive, nul doute qu'au matin, l'Ecaflip irait mieux. Le sram et l'Osa s'assirent au coin du feu, et lorsque l'Eniripsa vint à son tour, ils lui firent part de leurs doutes:

"_Qu'en pense tu?" commença Sanlioc. "Ne trouve tu pas toi aussi que cette Bête a été trop faible pour être seule à harceler Astrub?"
"_J'allais vous en parler..." acquiesca Aloonaa. "Quelque chose à son sujet me tracassait un peu: ce soir, la lune est pleine, et son comportement était anormal..."
"_Je suis d'accord avec toi." appuya l'invocateur. "Normalement, ce type de créature réagit fortement en de pareille nuit, mais pour elle, c'est comme si elle avait été tiraillée entre son instinct et... Autre chose... Mais je ne sais pas quoi!"
"_Nous somme donc d'accord sur le fait qu'elle était probablement contrôlée ou un truc dans le genre.." statua Sanlioc.
"_Dans ce cas, qui?" demanda la fille de la Lune. "Qui pourrait avoir le pouvoir nécessaire pour dominer cette créature?"

Matsiak tourna ses yeux vers le corps assoupi de Gryff. Qui que soit le responsable, il avait failli causer la mort de son ami, et il le paierai très cher. Le silence s'était installé sur le petit campement. Le Guide réfléchissait en fixant les flammes, Aloonaa semblait exténuée par ses efforts, et l'Osa ruminait de sombres pensées.
"_Allons nous coucher!" proposa Sanlioc. "Il n'arrivera rien de plus cette nuit, et nous sommes tous fatigués. Nous y verrons plus clair demain, et nous pourrons poursuivre les recherches. Bonne nuit, et encore bravo pour cette victoire sur le Mal."

Hochant la tête, les compagnons se dirigèrent vers leur tente respective, soudain conscient de leur état d'épuisement. Aloonaa jeta un dernier regard vers l'astre nocturne, et murmura une petite prière avant de rejoindre le sommeil. Resté seul, le Sram joua négligement avec les braises, et se leva enfin, prêt à aller se coucher à son tour. Si ses compagnons entendirent un bruit mat, personne ne vit le Guide se prendre les pieds dans une racine et s'étaler de tout son long sur l'herbe...

Le soleil était haut dans le ciel lorsque les compagnons se réveillèrent. Une agréable odeur de sanglier rôti flottait dans l'air, et Aloonaa et Matsiak passèrent la tête hors de leur tente. Gryff était en train de faire cuire un gigot, et non loin de lui, Sanlioc ronflait paisiblement à même le sol, un filet de bave au coin des lèvres et une nouvelle bosse sur le front.
"_Gryff!" s'exclama Matsiak. "Tu vas bien??"
"_Oui, grâce à Aloonaa!" sourit l'Eca en faisant jouer ses épaules. "Je me sens comme neuf, merci beaucoup. C'est une vraie chance que tu soit avec nous, fille de Lune!" ajouta-t-il en serrant chaleureusement la main de l'Eniripsa.
"_Bah, ce n'est rien!" fit-elle en rougissant légèrement. "C'est mon travail, non?... Et... Et lui?"

L'osa et l'Eca regardèrent le Guide que l'Eni montrait du doigt, et Gryff s'accroupi près de lui.
"_Ben je l'ai trouvé comme ça en me réveillant, et j'ai pas eu le coeur à le reveiller... Il dors si bien que ce serait presque un crime de le sortir de son sommeil, non?"
"_En tout cas, il a une belle bosse!" remarqua Matsiak. "Il se réveillera bientôt, laissons-le se reposer! Ca sent bon, ton truc, Gryff!"
"_Merci! Vu que j'était déjà debout, je me suis dit que vous auriez faim au réveil, alors j'ai été chasser! depuis le temps, ca doit être cuit, le petit dèj' est servi!" annonça-t-il en se léchant les babines.

Les trois amis s'installèrent autours du feu, et se mirent à deviser gaiement en dévorant la viande rôtie. Le sanglier était presque terminé lorsque le Sram se réveilla en sursaut:
"_HAAA!" cria-t-il, faisant sursauter ses compagnons."Ha... Heu... Pardon de vous avoir fait peur... Il FAUT que je vous dise!" enchaîna-t-il. "J'ai eu une nouvelle vision! Les dieux sont généreux! Ils m'ont permis de voir le responsable des agissements de la Bête que nous avons abattue!"
Le Sram s'installa vers ses compagnons, et arrachant l'épaule de sanglier des mains de l'Eca, se mit à mordre dedans à belle dents.
"_Ch'est un être puichant!" fit-il en mâchant vaillement la viande encore fumante sous le regard furibond de Gryff. "Il che trouve quelque part dans la forêt, et marche chur deux pattes, couvert de fourrures odorantes!"
"_Hey, c'est MA part!" gronda l'Eca en avançant la main pour récupérer son bien.
"_Ho? Gryff, mon courageux ami!" s'exclama joyeusement le Sram en lui serrant la patte avec ses doigts graisseux. " Tu est en pleine forme! Ca fait plaisir!"
Décontenancé, l'Eca regarda le Guide mordre à nouveau dans sa viande et continuer comme si de rien n'était.
"_Chet être est chûrement connu des gardes de la ville, il faudrait se rencheigner... Miam, ch'est vraiment bon!"
"_Hé bien, à vrai dire..." fit Aloonaa en regardant Gryff essayer de reprendre sa viande."J'ai entendu parler d'un hermite à la réputation plutôt sombre. Il n'est pas connu comme étant particulièrement agréable, mais est resté assez discret jusqu'à maintenant." ajouta-t-elle. "Cependant, on le décrit comme un individu sentant très mauvais, et perpétuellement couverts de vieilles fourrures mitées!"
"_Ch'est chûrement lui!" reprit Sanlioc en arrachant le dernier morceau de viande de l'épaule de sanglier désormais nettoyée. " Et chi ch'est pas lui, ch'est donc chon frère! Il faut ch'en achurer!" conclut-il en jetant l'os dans le feu sous les yeux de l'Eca outré. "Debout, fiers compagnons! Le destin nous appelle! Sus aux mignons du Mal!"

Ils rangèrent le campement, prenant soin de bien étouffer les braises, et une fois prêts, se dirigèrent vers la retraite présumée de l'hermite aux fourrures. Les taillis devenaient de plus en plus touffus à mesure qu'ils progressaient, et bientôt, même la lumière du jour ne parvint plus que faiblement à passer l'épaisse frondaison des arbres centenaires. La progression des compagnons devint plus dure, et vers le milieu de l'après midi, ils arrivèrent à une sorte de mur végétal, frontière naturelle du territoire de l'hermite.

Ils restèrent bloqué un long moment, ne trouvant aucune entrée à cet assemblage hétéroclite de plantes torturées. Même les feuilles semblaient coupantes et l'ensemble demeurait menaçant, semblant vouloir empêcher quiconque de passer au delà. Enfin, après plusieurs heures de recherches, des traces discrètes leur montrèrent la voie, et ils pénétrèrent le domaine de l'hermite.

Ce qu'ils découvrirent était atroce. Outre l'autel noir dédié à la Nuit placé au milieu de l'espace entre les arbres, le sol lui-même était visqueux et presque recouvert d'ossements et de corps en décomposition. L'odeur de cadavres en putréfaction soulevait le coeur des héros, et les symboles obscurs trahissait l'allégeance du maître des lieux envers le Mal absolu. Sur l'autel, une figurine brisée représentait à s'y méprendre la Bête qu'ils avaient abattu la veille. Pas de doute, l'hermite était le coupable!

Tout à coup, un rire sinistre retentit, glaçant le sang des compagnons, et une voix s'éleva des ombres alors que la silhouette massive d'un homme recouvert de peaux de bêtes sortait des taillis bordant la petite clairière.
"_Vous voilà enfin, misérables insectes!" tonna le maître des lieux." C'est vous, bien sûr, les responsables de la mort de ma créature..."
"_Vous vous êtes voué au Mal, hermite!" rugit Sanlioc."Et nous sommes là pour vous empêcher de nuire d'avantage aux habitants d'Astrub!"
"_Et évidement, vous pensez avoir une chance? Comme c'est touchant! De valeureux insectes, essayant de sauver d'autres insectes... Le dragon de la Nuit vous emportera tous, pauvres fous!" fit-il en éclatant de rire à nouveau. "Et vous serez les premiers à tomber, puis je vous relèverai et vos cadavres putréfiés viendront rejoindre les rangs du Seigneur Noir! Mourrez, vermines!" termina-t-il en invoquant un ours gigantesque et décharné.
"_Cette créature est corrompue!" s'exclama Matsiak." Il a bafoué le nom d'Osamodas en dépravant cet animal! La mort pour lui!"
"_La mort pour lui!" reprirent en choeur Aloonaa et Gryff, la colère au fond des yeux.
"_Allons, vaillante compagnie! Accomplissons notre devoir divin, et nettoyons la surface du monde de cette engeance! La mort pour lui!"

Dans un ensemble magnifique et terrible, la compagnie et l'hermite, soutenu par son seide, se lançèrent dans la bataille. Sortant une hache terrifiante de sous ses peaux, le maître des lieux se mit à la faire tournoyer dans les airs alors que l'ours décharné fonçait lourdement sur Matsiak avec l'intention nette de l'empêcher d'invoquer. Sanlioc créa instantanément une ligne de pièges mortels qui bloquèrent la créature alors que de leur côté, Gryff et Aloonaa fonçaient sur le sinistre individu.
Celui-ci abattit sa hache sur l'Eca qui réussit à l'esquiver, et l'Eniripsa en profita pour placer un sort dévastateur dans les côtes de l'hermite. De leur côté, le Sram et l'Osa transformèrent l'animal corrompu en tas de chair sanguinolent à force d'explosions et de tofus agressifs. Seul contre quatre, le serviteur de la Nuit grinça des dents, et essaya de nouveau d'appeler un monstre pour le soutenir, mais l'Osa veillait, et sa tentative se solda par un échec. Sanlioc sourit devant la déconfiture qui se lisait sur les traits de leur adversaire.
"_Tu est perdu, et tu le sait! Vas dire à ton maître que jamais il ne possèdera ces terres, car nous serons toujours là pour l'en empêcher!"

Puis, les quatre héros libérèrent leur ultimes techniques, et dans un hurlement de rage et de frustration, l'hermite fut vaincu, son corps réduit en poussière sous le choc.

Le Guide invoqua le nom des Douze, et en leur nom, détruisit l'autel noir. Un choeur de voix maléfique s'éleva aussitôt alors que la pierre se fendait, et comme de fins rubans d'ombres éthérés, un flots d'esprits malveillants s'en échappèrent, rapidement dispersés par le vent. Le mal fuyait cet endroit et même le sol semblait absorber les traces du passage du seide du dragon de la Nuit pour assainir plus vite la clairière.

Les héros se regardèrent, heureux de leur victoire, fiers d'avoir contribué à protéger Astrub, mais leur regard disait aussi qu'ils étaient conscients que ça n'était que le début de leur aventure. De nombreux dangers les attendaient, car le Mal est partout, et ne se lasse jamais de détruire ce que les gens de bien mettent tant de temps à construire.

Les Compagnons de la Destinée quittèrent la clairière, sortirent de la forêt, et se séparèrent à l'orée. Le temps est proche ou ils se retrouveraient pour de nouveau repousser les serviteurs de la Nuit.

Cependant, tous ressentirent un frisson glacé parcourir inexpliquablement leur échine alors qu'ils eurent, une demi seconde, l'impression étrange d'être observé......

_________________
"Ô créatures de la Terre et des Cieux/ Chantez ensemble la prière Osa/ Invoquez le souffle de vie/ Et portez le Vrai Nom de toute chose/ Sur les ailes des vents du monde..."


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Sam 10 Juil - 13:58 (2010)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   les compagnons du Destin Index du Forum .::. Histoire des Compagnons.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Portail | Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.